Quels sont les types de déchets de soins DASRI à trier ?

déchets de soins DASRI

En général, tous les individus qui manipulent les déchets d’activité de soins peut être exposés à de nombreux risques. Cependant, l’élimination et la prise en charge de déchets dangereux sont donc indispensables pour éviter le risque de contamination. Mais quels sont les types de déchets de soins DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux) à trier ? Découvrez dans cet article la réponse ainsi les mesures à prendre pour éviter les dangers.

Quels sont les types de déchets de soins DASRI à trier ?

Les DARSI, ce sont les déchets provenant des activités de traitement, de suivi et de diagnostic palliatif, curatif ou préventif, dans le domaine du vétérinaire ou médecine humaine. Font partie des DARSI à trier : les déchets dangereux (pièces anatomiques, médicaments non utilisés…), les déchets anatomiques humains, les objets souillés par du sang, les déchets mous (compresses, pansements…) et les matériaux tranchants, piquants et coupants. Notamment, ces déchets présentent des risques radioactifs, toxiques, chimiques et infectieux. C’est pourquoi son élimination est obligatoire pour garantir la sécurité des personnes et du personnel. Pour plus d’informations sur les déchets d’activités de soins à risques infectieux, cliquez sur lacollectemedicale.fr. Ce service se tient à la disposition de tout le monde.

Comment se débarrasser des déchets d’activité de soins ?

Que vous soyez un chef d’entreprise ou un simple citoyen, il est important de débarrasser les déchets d’activité. Ces derniers sont nocifs pour l’environnement, les animaux et les humains. En effet, l’élimination des déchets d’activité de soins est soumise à la réglementation DARSI qui concerne notamment les documents de traçabilité, les conditions de transports, les modalités d’entreposage, le tri, et l’emballage. Plus précisément, les DARSI doivent être installés dans un emballage particulier qui répond à des normes et à des prescriptions réglementaires. Ainsi, sa salle d’entreposage doit répondre à différents critères : mur et sol facilement lavable, local résistant aux intempéries, non chauffé et ventilé, etc. Cependant, les établissements accueillant du public et les partenaires des professionnels de santé peuvent effectuer le transport et le collecte des DARSI. En ce qui concerne le document de traçabilité, il constitue la preuve de l’élimination du déchets. À vrai dire, il comporte diverses informations telles que la date de désinfection et de l’enlèvement des déchets, la quantité des déchets et l’identification du destinataire final, du collecteur transporteur et du producteur.

Quelques bons gestes pour éviter les dangers

Les déchets d’activité de soins sont dangereux pour la santé et l’environnement. Cependant, il faut donc éviter de les mettre avec vos ordures classiques, les déverser dans votre lavabo ou dans votre toilette ou les abandonner dans la rue. Il est préférable et recommandé de les stocker dans un récipient hermétique, à l’abri de la fumée, de la lumière et de la chaleur, dans un endroit aéré et sec, hors portée des enfants. Ensuite, vous pouvez faire appel à un agent responsable pour prendre en charge vos déchets. Sachez que les déchets dangereux peuvent provoquer une brûlure simple ou grave, aller jusqu’à la mort de la victime. En effet, ces simples gestes permettent d’éviter tous les désagréments. C’est pourquoi, l’élimination des déchets de soins est une obligation légale dans certains pays.

Le service des pharmacies de garde est-il obligatoire ?
Trouver un spécialiste en ligne pour une prothèse oculaire