Déréalisation et dépersonnalisation : on vous répond aux questions les plus courantes

Déréalisation

La déréalisation est un trouble qui est très déstabilisant. Elle est due à un très grand stress. Elle se manifeste par une perte de sens qui conduit à la dépression et à un trouble dissociatif de la réalité. La personne atteinte de ce trouble a une sensation qu’elle n’est pas maître de sa vie. Tout ce qu’elle perçoit n’est qu’un rêve et une illusion. Elle perd donc tout contrôle de la réalité, de son corps et ses actions. Elle se coupe totalement du monde qui l’entoure. Pour mieux comprendre cette maladie, voici des réponses sur les questions les plus courantes sur ses causes, ses symptômes et son traitement.

Qu’est-ce que la déréalisation et dépersonnalisation ?

La déréalisation est un signe d’angoisse et d’anxiété auquel une personne fait face. Elle est définit comme un trouble dissociatif. Elle désigne une perte de la perception du monde et de la réalité. La personne ressent un sentiment d’étrangeté et de chimère vis-à-vis du monde extérieur et de lui-même. Ce sentiment est très éprouvé lors d’une situation d’urgence ou de grand stress. C’est une sensation de déconnexion vis-à-vis du monde auquel la personne atteinte de ce trouble fait face. La déréalisation ou la dépersonnalisation est donc un mécanisme de défense que le cerveau met en place pour se protéger d’un très grand stress. Ce qui coupe la personne totalement de la réalité. Il s’agit aussi d’une crise d’angoisse très sévère causée par un traumatisme ou une perte d’un être cher. Quant à la dépersonnalisation, c’est un trouble qui est déclenché par un stress très intense. C’est un système de défense que le cerveau met en place pour lutter contre l’anxiété excessive. Il s’agit d’un sentiment de perte de sens de soi-même dans lequel on perd le contrôle de la situation. Il s’agit donc de troubles anxieux qui affectent la santé mentale. La personne doute même de son existence et se remet en question. Elle touche le plus souvent la personne victime d’une anxiété sévère et peut être passagère ou continue. Pour plus d’informations, consultez fredericarminot.com.

 Quels sont les symptômes de la déréalisation et dépersonnalisation ?

Les symptômes de déréalisation sont les suivantes. L’intéressé ressent un sentiment d’abandon vis-à-vis du monde extérieur. Cette sensation le coupe de la réalité et le plonge dans une illusion. Il a aussi l’impression qu’il n’est pas maitre de sa vie mais un simple acteur. C’est-à-dire que son corps fonctionne et réagit de lui-même sans qu’il puisse avoir le contrôle. Un changement de la perception de la réalité est aussi un des symptômes de la déréalisation. La personne a l’impression de simplement observer son corps et son fonctionnement mental depuis l’extérieur. Elle a un sentiment d’isolement et se replie sur elle-même. Elle a aussi une inquiétude existentielle incessante qui est un signe de dépersonnalisation. L’un des syndromes de la déréalisation est la perte de sentiment face à ses proches. Ce trouble peut se prolonger en fonction de la cause du stress, car le cerveau met du temps pour rétablir son équilibre normal. De plus, le fait de continuer à réfléchir à des pensées anxieuses freine le retour à l’équilibre.

 Quelles sont les causes de la déréalisation et dépersonnalisation ?

Les facteurs déclencheurs du trouble de déréalisation sont nombreux. La plupart du temps, le trouble apparaît suite à un traumatisme. Il peut s’agir d’un événement grave subi par la personne au cours de sa vie. Il peut être aussi dû suite à une période de stress prolongée entraînant une dépression. C’est l’anxiété qui est donc à l’origine du trouble. La déréalisation peut être aussi causée suite à un stress lié à des relations personnelles, comme avoir un parent atteint d’une maladie mentale ou la mort d’un procheElle peut également surgir suite à une prise régulière de substance psychoactive. C’est un phénomène qui naît de la peur, de l’angoisse extrême et d’un grand stress ou d’un traumatisme. Il fait naître une sensation de peur pour la personne atteinte. Bref, le trouble de déréalisation apparaît chez les personnes qui ont connu un stress très sévère. Les causes de ce trouble sont le plus souvent la maltraitance affective ou l’inattention et la négligence pendant l’enfance, la maltraitance physique, le fait d’être témoin d’une violence domestique ou mort inattendue d’une personne aimée. Ce sont le plus souvent les facteurs déclencheurs de la déréalisation et dépersonnalisation.

 La conséquence de la déréalisation/dépersonnalisation ?

Pour les personnes qui souffrent de cette maladie de manière éphémère, il n’y a pas de conséquence. Mais pour les personnes affectées par des symptômes persistants, certains risques se présentent. En effet, la déréalisation et la dépersonnalisation sont des maladies déstabilisantes. Entraînant une angoisse sans fin, elle devient un trouble obsessionnel. Les victimes sont constamment préoccupées, ce qui augmente leur niveau d’anxiété. La plupart du temps, les personnes atteintes de cette maladie ont un trouble de sommeil, de l’insomnie. Elles posent sans cesse des questions sur ce qui leur arrive. Cette situation provoque un trouble de sommeil. Ce trouble fait naître un sentiment de peur et entraîne une crise d’angoisse. Cet état d’être les mets constamment en panique puisqu’elles n’ont pas le contrôle sur leur vie. C’est donc un cercle vicieux sans fin. Puisque le fait d’avoir peur entraîne une crise d’angoisse et la peur de revivre cette sensation entraîne encore de la peur. Donc c’est la peur d’avoir peur. Plus on perd confiance en soi, plus le trouble de déréalisation et de dépersonnalisation persiste. La santé mentale de la personne atteinte de ce trouble peut être affectée, entraînant ainsi une dépression. Mais dans tous les cas de trouble, il y a toujours des solutions et traitements pour le guérir.

Comment soigner la déréalisation ?

La déréalisation et la dépersonnalisation peuvent être guéries sans traitement. Mais si les signes sont persistants, elles doivent être traitées. Comme elles sont causées par le stress donc pour le soigner, il faut bien gérer le stress.  En pratiquant de la relaxation ou de méditation ou du sport. Le sport est un moyen d’évacuer le stress donc un bon moyen de traiter les troubles anxieux. La personne atteinte de ce trouble doit suivre une thérapie pour gérer son stress. Elle peut prendre des antidépresseurs pour se soulager. La dépersonnalisation ou la déréalisation peut être traitée de la manière suivante. La personne souffrant du trouble peut suivre une thérapie qui peut l’aider à gérer son stress et sa crise de panique. De plus, cette maladie peut être déclenchée par du stress excessif donc pour la traiter il faut à tout prix maîtriser le stress. Il faut trouver la source pour pouvoir la soigner. Pour cela, faire une thérapie peut aider la personne à bloquer la source des pensées obsessionnelles qui la poussent à avoir des crises d’angoisse et pouvant l’amener à la dépression. Elle peut être aussi traitée en faisant de la méditation. La personne pourra être apaisée et prend conscience petit à petit de la réalité. On la traite en faisant de la respiration soit en faisant une séance de relaxation afin de se détendre, se déstresser et se calmer. On peut aussi avoir recours au médecin pour traiter la crise d’anxiété en ayant une prescription d’anxiolytique et un antidépresseur.

Bref, ce trouble peut donc être soigné. Il suffit de gérer le stress puisqu’il en est la cause.

Suivre une formation de secrétaire médicale en alternance
Addictions : certaines personnes sont elles plus enclines à être dépendants à quelque chose ?