Comment reconnaître et soigner le burnout ?

burnout

Le burnout est un état de fatigue physique, psychique, etc. Cet état d’épuisement a une liaison directe avec la détérioration du rapport d’un individu à son métier. Le burnout est donc l’équivalence de l’épuisement professionnel. À l’origine, cette maladie professionnelle a été constatée chez les soignants. Cependant, elle touche tous les domaines de travail requérant un engagement professionnel intense. Pour les affections d’origine professionnelle, le burnout est positionné en deuxième place. Cela démontre que c’est un cas très fréquent donc nécessite certaines précautions. Avant tout, le burnout est parfaitement soignable. Cependant, il est essentiel de déterminer à temps les symptômes. Ainsi, il est possible d’éviter qu’il s’amplifie. Comment donc le reconnaître ? Comment faire pour le soigner ?

Quels sont les symptômes psychiques du burnout ?

L’éreintement est un symptôme du burn out. Vous aurez comme une sensation d’être à bout de forces. Votre cerveau est totalement fatigué et exténué. À cause du rythme de travail et des mois de surcharge, un trouble d’anxiété généralisée sera observé chez la personne atteinte de cet état de fatigue mentale.

Ensuite, des problèmes de concentration peuvent être observés. En effet, l’épuisement professionnel provoque des troubles anxieux qui par la suite vous empêcheront de vous concentrer sur vos activités. Le stress persistera et provoquera à son tour l’accroissement de la production de cortisol. Il est à noter qu’un taux élevé de cette hormone du stress favorisera le déclenchement des symptômes du burnout. D’où l’apparition des troubles de la concentration.

Les troubles de la mémoire sont également considérés comme symptôme de cette maladie. Des observations cliniques ont pu démontrer que les individus victimes de cet état d’épuisement ont tendance à se plaindre d’un problème de mémoire.

Le manque de confiance en soi est aussi la conséquence de ce syndrome origine d’un mal-être général. Vous commencerez à douter de vos capacités. Votre performance diminuera de plus en plus, ceci à cause du stress. Par conséquent, la mauvaise image de soi gagne du terrain. De ce fait, des symptômes dépressifs apparaîtront peu à peu. Pour vous aider à mieux reconnaître les spasmophilie symptômes de cet épuisement professionnel, il est préférable de consulter des spécialistes.

Burnout : les symptômes physiques ?

Il existe bel et bien des symptômes physiques du burn out. L’épuisement est un signe de cette maladie professionnelle. Vous vous sentez à bout de forces. À force de vouloir être plus performant au travail, vous risquez de fatiguer votre esprit ainsi que votre corps.

L’insomnie est aussi un signe permettant de reconnaitre le burnout. Vous aurez du mal à trouver le sommeil à cause de vos soucis au travail. Vous ne cessez de vous interroger sur ce que vous avez encore à faire. Vous n’arrêtez pas de penser sur ce que vous pouvez faire afin de rendre votre travail plus performant et satisfaisant. Ainsi, il ne sera pas facile de s’endormir. Cela engendrera un cercle vicieux de stress et d’épuisement.

Les maux physiques figurent également dans la liste de ses symptômes. Une manifestation élevée de la tension et du stress peut donc être observée. La personne victime souffrira de nombreuses sortes de douleurs au niveau des parties de son corps. Des maux de dos, des douleurs musculaires, toutes ces souffrances empêcheront l’individu concerné de se reposer.

Une fois que cette fatigue due au travail vous atteint, des problèmes de digestion surviendront et vous manquerez ainsi d’appétit. À noter que les troubles anxieux peuvent renforcer vos problèmes d’estomac ou d’intestins. Ce qui par la suite influencera le processus de digestion. Les symptômes dépressifs et d’anxiété généralisée accentueront par conséquent la vulnérabilité aux maladies.

Quid des symptômes comportementaux ?

À cause des troubles anxieux et tous les problèmes liés au stress, les erreurs augmentent au fur et à mesure. Moins de réussite et plus d’erreurs, une mauvaise image de soi prédomine. En éprouvant les symptômes du burn out, la personne victime cherche des solutions de soulagement. Avoir recours à des substances est un cas très fréquent. L’épuisement professionnel entraîne donc une dépendance à des substances.

L’épuisement professionnel provoque le stress. Ceci engendre des symptômes dépressifs et d’anxiété généralisée. À cause d’un tel cercle vicieux, il est difficile de savoir comment lutter contre le burnout. Ainsi, l’envie d’engager des discussions ou de se joindre à d’autres personnes disparaît. Cette situation de réduction du contact social provoque l’isolement.

Comment soigner le burnout ?

Le burn out est parfaitement soignable. Le processus de traitement de l’épuisement professionnel doit s’organiser en différentes étapes. En fonction de la gravité des symptômes, l’évaluation du traitement doit être effectuée au cas par cas.

L’étape initiale de prise en charge est basée sur la prescription d’un arrêt de travail. En effet, le repos est le premier remède favorisant l’enclenchement de la procédure de guérison. La durée de cette étape dépendra de l’avancée du traitement.

Le traitement d’un tel cas implique une psychothérapie. Cela garantira la reconstruction identitaire. De plus, grâce à l’intervention d’un psychologue du travail, la victime de la fatigue professionnelle pourra profiter d’un accompagnement à un nouveau projet professionnel.

En outre, la relaxation est une méthode efficace pour diminuer le stress ainsi que l’anxiété généralisée. Certaines astuces s’avèrent efficaces en termes de modalités de prise en charge. La sophrologie et la pratique des exercices de respiration sont des exemples de techniques à prendre en compte pour lutter contre le burnout. De nombreux médecins généralistes recommandent également la méditation. Elle permet d’évacuer les symptômes dépressifs et troubles anxieux.

La psychologie positive permet de vaincre toutes les formes d’agressions diverses et variées subies au travail. Elle s’apparente à la méthode Coué qui cherche à inciter les personnes concernées à se souvenir des meilleurs moments vécus au travail. L’objectif est de se rappeler de toutes les émotions éprouvées (compliment, du sourire, etc.) pour ensuite les savourer. Cette technique offre la possibilité d’évacuer le stress et toutes les sortes de pression.

Soigner le burn out : quelles sont les techniques adéquates ?

L’activité physique est une méthode très efficace et approuvée par les médecins en termes de traitement de ladite fatigue professionnelle. En effet, la pratique régulière d’un sport est très bénéfique, car elle permet la récupération de force. De plus, le sport favorise l’évacuation du stress et améliore la circulation sanguine. Par contre, il est important de consommer sainement en optant pour des aliments équilibrés. Les fruits et légumes sont les nutriments les plus recommandés.

La prescription de médicaments à base d’anxiolytiques et d’antidépresseurs n’est pas systématique. Elle dépend, majoritairement, de la gravité de la situation. C’est-à-dire que c’est en fonction des symptômes que le médecin peut procéder à la prescription.

Pour lutter contre ce syndrome, la reprise du travail doit être envisagée de façon progressive. L’accompagnement du médecin de travail est une nécessité absolue. Par contre, la modification du cadre de travail doit être une organisation prioritaire pour ce qui est du processus de prise en charge. En effet, la réorientation de l’activité permet aussi de soigner le burnout.

Les médecins disent toujours qu’il vaut mieux prévenir que guérir. C’est aussi valable pour le cas du burnout. Que faire alors pour l’éviter ? Le repérage précoce des symptômes est la meilleure alternative pour le prévenir. Pour se faire, il est nécessaire de bien se souvenir des symptômes qui permettent de reconnaitre le burnout. De ce fait, l’élaboration d’une organisation du travail est ainsi recommandée.

Facilitez-vous la vie avec une application de santé
Comment soigner la dépersonnalisation ?